FIFCL

                                          Rédaction : Julie Willé // Photos : Fifcl

 

Pas de miracle pour « the Miracle club »

Ce vendredi 3 novembre était projeté le long métrage « The Miracle Club » de Thaddeus O’Sullivan au cinéma le Palace dans le cadre du 8e Festival International du Film de Comédie de Liège. En tant que grande amatrice de cinéma et d’humour britannique avec un petit faible pour Maggie Smith (qu’on connait notamment pour ses rôles de gouvernante protectrice aux tendances meurtrières dans « the Keeping Mum » ou du professeur McGonagall dans la saga « Harry Potter »), j’étais très impatiente de découvrir cette comédie à l’esthétique granuleuse typique des œuvres évoquant les sixties. 

Cependant, après une présentation qui relevait presque du spoiler, le miracle tant attendu n’a pas eu lieu. En effet, si le récit de ces femmes en pèlerinage pour Lourdes malgré leur lourd passé commun se laisse suivre, peu de séquences prêtent à rire, excepté quelques répliques vaguement piquantes. Certes, le jeu des 4 protagonistes (Maggie Smith, Laura Linney, Kathy Bates, Agnes O'Casey) est tout à fait remarquable et la photographie, la lumière et les costumes y sont sublimes, mais, si on peut qualifier ce film de tendre ou d’émouvant, il ne trouve pas, de mon point de vue, sa place dans un festival de films de comédie. 

fifcl

« Making of » de Cédric Kahn sans Jonathan Cohen

Le petit événement dans l’événement de cette 8e édition du FIFCL était pour beaucoup la venue de Jonathan Cohen lors de la première nationale du film « Making of » ce samedi 4 novembre. Le comédien français est connu notamment pour sa participation aux séries « Family Business », « La Flamme », « Le Flambeau », mais aussi, avant ça, en tant que Serge le Mytho dans la série humoristique éponyme coécrite avec le talentueux Kyan Khojandi. Cependant, non seulement il ne s’est finalement pas présenté lors de la projection du film, mais en plus, celui-ci n’en était absolument pas le protagoniste comme semblait l’annoncer son unique portrait de 5 mètres de haut en fond d’écran dans la salle de projection !

Malgré la communication aguicheuse, bien que mensongère, proposée par le festival, je restais très optimiste à l’idée de découvrir cette nouvelle comédie au casting prometteur (Denis Podalydès et Stefan Crepon en sont les personnages principaux, Souheila Yacoub, Xavier Beauvois, Emmanuelle Bercot, et ce cher Jonathan, les seconds rôles). 

Le scénario est original. Un réalisateur à la dérive (Denis Podalydès) tourne un long métrage sur l’histoire vraie d’un groupe d’ouvriers désœuvré qui tente de reprendre le contrôle de son usine. Suite à un désaccord avec la production, il décide de confier à un jeune figurant aspirant cinéaste (Stefan Crepon) la réalisation d’un journal de bord/making of du tournage en question. La personnalité envahissante de son acteur principal (Jonathan Cohen) et les magouilles de son producteur (Xavier Beauvois) n’aident en rien à l’avancement du tournage qui tourne à la catastrophe. Tous les ingrédients sont donc réunis pour une comédie grinçante sur fond de vérité sociale et de découverte de l’envers du décor.

Si quelques running gags, un sens certain de l’ironie et le comportement extravagant du personnage de Jonathan Cohen nous font rire, l’histoire traine en longueur et l’humour vient à manquer. Elle laisse plutôt place au drame, et à une amourette qui sonne faux entre Nadia (Souhaila Yacoub) et Joseph (Stefan Crepon). De plus, certaines private jokes semblent inaccessibles aux consommateurs lambda de cinéma. (La preuve en est, le jury rit bien plus souvent que le public.)

Saluons tout de même les performances des acteurs et surtout des « doubles acteurs » (Souhaila Yacoub et Jonathan Cohen) qui jouent remarquablement leurs rôles dans le film, et dans « le film à l’intérieur du film » ainsi que le travail de réalisation et de photographie.   

Cette œuvre nous montre de façon très réaliste ce qui se cache derrière la « Magie du cinéma » : une économie parfois cruelle, dépendante de ses investisseurs et de son rendement. Malheureusement, je reste dubitative quand elle se voit qualifiée de comédie. 

fifcl
Publié le 7 Novembre 2023 par
Jadis au Studio 22
Willé Julie
Auteur
Autre

Tu vas kiffer aussi

© Marc Bailly

SÉBASTIEN HOGGE… OVNI DE LA GUITARE

fRANCO

FRANCOFOLIES 2024 : C’EST PARTI !

© Dominique Houcmant - Collectif Mensuel - Blockbuster

CARAVANSÉRAIL… LA CULTURE OUVERTE A TOUS

Cover de l'album

Chose, un.e artiste prometteur.euse qui sort son premier album

Les présentateurs des Diamawards

DIAMWARDS Digitaux et Diaspora Africaine

© Elèves du DIC

LE PECA… KESAKO ? Immersion au DIC Collège

SOUFFLE

UNE SÉANCE D’HYPNOSE, ÇA VOUS TENTE ?

Vennes

Remontons le temps autour d’un verre !

Punch Live © François-Xavier Cardon

À PILE OU FACE… PUNCH LIVE !

'NKEY

'Nkey, une artiste dont vous n'avez pas fini d'entendre parler!