L’ESSENCE DU FESTIVAL DE LIÈGE

Du 27 janvier au 18 février, le Manège Fonck accueillera la 12e édition du Festival de Liège. Rencontre avec l’équipe organisatrice qui nous conte l’essence de cet événement liégeois qui, au fil des ans, est devenu un incontournable de la Cité ardente. « Dès le début, on voulait un événement rassembleur… C’est ainsi qu’on a créé les afters » lâche d’emblée Catherine De Michèle.

Au siècle dernier…

À l’origine, le Festival du jeune théâtre ! Créé en 1958 et dirigé à l’époque par Robert Maréchal, il devient par la suite les Rencontres d’octobre. En 1999, Jean-Louis Colinet reprend la direction de ce festival et décide de lui donner un nouveau format : un théâtre contemporain, engagé et plus politique où les artistes sont à la fois écrivains, metteurs en scène et parfois acteurs. En plus, ce nouveau directeur a la folle envie de faire découvrir le théâtre à tous d’où les prix très démocratiques qui offrent la possibilité d’aller voir plusieurs spectacles. C’est ainsi qu’en 2001, le Festival de Liège voit le jour dans la Caserne Fonck. Il se déroule tous les deux ans en janvier-février. « Lors de la première édition, les militaires sont toujours là et participent aux montages des scènes » lâche Charline Hamaite. Par la suite, le ministère de la Culture rachète le lieu et en donne la gestion à l’équipe du Festival.

Une programmation engagée…

C’est Jean-Louis Colinet qui épluche les programmations des théâtres à travers le monde et une fois qu’il découvre un spectacle qui l’intéresse, il essaie d’aller le voir. « Et puis, il y a aussi la confiance vis-à-vis d’artistes qui sont déjà venus à de nombreuses reprises ainsi que les recommandations d’artistes qui nous conseillent des trucs extraordinaires qu’il faut absolument découvrir » explique Catherine De Michèle. Aujourd’hui, les réseaux sociaux jouent également un rôle dans la sélection des pièces de théâtre. « On visite plein de sites, par exemple sur le site du Festival d’Avignon… Quand on repère un truc, on va le voir sur le site de la compagnie » poursuit Catherine. Une programmation axée sur la découverte, une démarche plus underground bien éloignée de ce que l’on voit sur les scènes nationales. Au départ, le concept même du festival, qui se voulait engagé, n’était pas évident. Les organisateurs n’étaient pas sûrs que le public allait suivre ces propositions internationales surtitrées qui paraissaient plus difficiles.

Les afters

« À l’époque, le Cirque Divers ferme ses portes et Jean-Louis à l’idée géniale de proposer à Michel Antaki de le reconstituer dans l’espace du manège » explique Justine Donnay. Ce dernier qui adorait les choses loufoques et décalées programme des majorettes, des soirées sosies avec l’envie de garder une identité populaire, d’avoir une continuité dans le spectacle. C’est ainsi qu’à chaque édition la « Cafet » accueille divers spectacles. « On a toujours voulu que ce soit des moments festifs, rassembleurs, populaires et décalés et là on a juste envie de donner la scène à des artistes émergents » poursuit Justine.

Factory

Factory a été fondée en 2015 au sein du festival de Liège. Au départ, il s’agissait de trois jours consacrés à la jeune création belge avec des étapes de travail. Peu à peu, Factory a pris de l’ampleur : création d’une plateforme, subsides, compagnonnage, résidences et visibilité en festival. « On l’a déplacé en septembre, car on avait besoin d’espace pour montrer un max de projets » explique Véronique Leroy. Afin de rendre l’accès le plus démocratique possible, des appels à candidatures sont lancés. « L’an passé, on a reçu 235 demandes, alors qu’on sait faire cinq résidences trois compagnonnages et 13 projets en festival » poursuit la responsable du projet. Afin d’augmenter la visibilité, ils ont continué à s’associer avec le Festival. Et, lors du focus hiver, il s’agit de donner une fenêtre à ces jeunes artistes, leur donner l’opportunité de présenter leur travail aux professionnels.

L’adage qui tient tant cœur à l’équipe…

« Le Festival de Liège, finalement, c'est un état d'esprit. Une démarche artistique résolument exigeante, mais toujours inclusive et festive. Sur scène, où de purs moments de joie nous attendent, où l'émotion nait de la magie du spectacle vivant. Mais aussi en dehors de la scène, avec ses afters endiablés dans les espaces magiques du Manège Fonck, ses espaces de rencontre, la convivialité qui est l'une de ses marques de fabrique. » Envie de découvrir la programmation ou de réserver, rendez-vous sur le site du Festival .

Publié le 15 Janvier 2023 par
Auteure

Tu vas kiffer aussi

Le Comptoir du livre

LE COMPTOIR DU LIVRE : BIEN PLUS QU’UNE LIBRAIRIE

FIFCL 2022, LA COMÉDIE FAÇON LIÉGEOISE

FIFCL 2022, LA COMÉDIE FAÇON LIÉGEOISE

CONCERTS, VOUS AVEZ DIT CONCERTS ?

CONCERTS, VOUS AVEZ DIT CONCERTS ?

DÉS OU CLÉS… À VOUS DE CHOISIR

DÉS OU CLÉS… À VOUS DE CHOISIR

LA PLATEFORME WALLONNE DEDIEE AUX ARTS ET A LA CULTURE LOCALE

LA PLATEFORME WALLONNE DEDIEE AUX ARTS ET A LA CULTURE LOCALE

L'UN DIT, L’AUTRE FAIT !

JAM-SESSION AU GARAGE : LA RÉSURRECTION 

JAM-SESSION AU GARAGE : LA RÉSURRECTION 

SPHERES SONORES INAUGURE SON NOUVEAU STUDIO

SPHERES SONORES INAUGURE SON NOUVEAU STUDIO

CHATEAU DE WAROUX EN MODE MULTIDISCIPLINAIRE

CHATEAU DE WAROUX EN MODE MULTIDISCIPLINAIRE

ÇA SLAME À LIÈGE !

ÇA SLAME À LIÈGE !