Chose, un.e artiste prometteur.euse qui sort son premier album

Qui est chose ? lI s’agit d’un.e artiste liégeois.e portant un projet musical qui invite à la réflexion et qui aborde, notamment, des questionnements de genre. chose a déjà eu l'occasion de perfomer à Esperanzah l'été dernier, une date qui a marqué les esprits, autant pour l'équipe artistique que pour le public. Habiter l’Orage, le premier album de l’artiste, est né du talent de l’humain incarnant chose qui s’est mis à écrire de la chanson (après avoir exploré le hip hop et le slam) et à utiliser un looper de voix ainsi que de l’inspiration et des compétences de son allié musical, le beatmaker, compositeur, interprête et DJ liégeois, Tømøyø.

Comment définirais-tu votre projet musical? Votre style, vos influences?

Je pense qu'au-delà du projet musical, il faut le voir comme un projet social. J'adore faire de la musique, mais la musique n'est pas la seule chose qui me plaît dans ce secteur. J'aime particulièrement discuter avec le public après les spectacles. J'aime sentir dans leurs discours, dans leurs corps, dans leurs larmes, dans leurs rires, que le projet fait sens, qu'il a une portée sociale significative, qu'il porte à questions, etc. C'est le premier objectif du projet : faire réfléchir. La musique, le théâtre, la mise en scène sont (entre autres) des outils pour remplir cet objectif. Au-delà de ça, ce sont évidemment aussi des outils d'émancipation pour moi, et des outils d'expression. En termes de style, à proprement parler, on se situe quelque part entre le hip-hop/rap, l'électro-pop, la chanson française alternative et le slam. Le projet est très hybride et il continuera de l'être. Mes influences proviennent beaucoup de mon enfance. Je me rends compte que mon écriture et mon chant peuvent avoir été influencés par Camille, Moby, Grand Corps Malade, Eminem, Mickey 3D, Emilie Simon. Pour le reste, le projet est fortement influencé par l'électro/techno/hip-hop de Tømøyø.

les morceaux de l'album

Que peux-tu nous dire des morceaux qui composent ton projet "Habiter l'Orage"? Comment les as-tu sélectionnés ?

C'est assez simple, il s'agit de tous les morceaux qu'on a produits pour réaliser le spectacle ! Il y a quand même une nouvelle track qui n'a pas encore été jouée en live, et quelques voix off entre les morceaux qui viennent apporter des mots nouveaux sur le projet. En tout, on a donc 11 morceaux à proprement parler, et 3 voix off qui font office d'introduction à l'album ou d'interludes.

Nous savons que ton équipe et toi avez organisé une exposition à la Zone le 3 avril dernier. Qu'est-ce qui vous a encouragé à créer cette expo et comment en avez-vous eu l'idée?

Je ne sais plus vraiment comment l'idée est apparue, mais elle a très vite fait sens. On voulait une expo à La Zone parce que c'est ma première maison artistique, en plus d'être le premier lieu de concert à avoir accueilli chose en live, en 2022. C'était une manière de boucler la boucle avant de se lancer complètement dans la publication de l'album. Début février 2024, soit un mois avant l'expo, on a décidé que ce serait Olivier Desmet qui allait prendre en charge la réalisation de l'expo. Il a fait ça admirablement bien parce qu'il a voulu proposer plus qu'une expo. C'était carrément une expérience immersive, où étaient affichées des photos de tout le projet depuis ses débuts, où étaient exposés à des mannequins les différents costumes utilisés en live, où étaient reproduits des espaces emblématiques de chose comme la table de maquillage utilisée en live et la scénographie de la cover de humain·e. Les gens pouvaient donc s'immerger concrètement dans chose le temps d'une soirée.

Affiche de la release party

Vous avez également organisé une release party au Kultura le 20 avril prochain. À quoi peut-on s'attendre pour cette release? Comment avez-vous sélectionné les différent.e.s artistes que nous retrouverons sur scène? Avez-vous prévu d'autres surprises?

Pour la release au Kultura, il faut s'attendre à du feu sur scène, parce qu'on a des artistes ultra badass qui viennent performer !! On a eu la chance de booker Thérèse, qui est une artiste française qui tourne déjà beaucoup actuellement. Il se trouve que Thérèse sera en résidence en Belgique au même moment et son agence de booking nous a contacté pour profiter de notre release pour qu'elle joue aussi. On était ravi de la proposition et on l'a bookée sans hésiter ! En début de soirée on aura aussi l'incroyable Show Macrales, et c'est Terata qui s'est chargée de la programmation. On aura donc un super show drag pour ouvrir la soirée. Et on aura un DJ set incroyable de LibraRomea pour terminer en beauté caliente ! En ce qui concerne le concert de chose, par contre, je ne dis rien, parce qu'il va y avoir plein de surprises !!

 

Que dire de la scène musicale de Liège?

La scène liégeoise est très fournie et permet à de jeunes artistes de se lancer sur des petites scènes accueillantes. On a pas mal de programmes d'accompagnement, d'artistes et de coachs avec lesquels travailler. La Ville et la Province proposent des infrastructures pour bosser notre musique. Personnellement, ça m'a beaucoup aidé pour me lancer dans la musique. C'est un gros avantage de notre ville. J'y vois cependant un inconvénient. Il y a tellement de petites salles, de petites structures, de petits festivals susceptibles de nous programmer, que j'ai encore du mal à l'heure actuelle à proposer le spectacle en dehors de Liège. Le risque pour des musiciens dans notre domaine c'est de rester coincé en région liégeoise. Je pense donc qu'il est primordial de faire connaître nos projets ailleurs, que ce soit à Bruxelles ou à Paris par exemple. On a eu la chance d'être programmé à plusieurs reprises à Bruxelles, ce qui nous ouvre déjà pas mal de portes sur un nouveau public. Mais je sais que pour faire évoluer le projet, il faut absolument qu'on se produise en dehors de la Belgique. Donc Liège, top pour commencer, mais il faut absolument en sortir pour se développer ! 

Ta punchline du moment?

"J'baise le RN, le KKK, Marion le Pen et sa tata" (Tuerie, G/Bounce)

Quel message aimerais-tu faire passer pour tous les artistes qui n'assument pas encore ou n'ont pas encore trouvé le style musical qui leur correspond?

Si faire de la musique te plaît, ne lâche rien ! Ose sortir tes produits même quand ils ne sont pas parfaits. Essaye, fais des erreurs, apprends. Tant que tu fais quelque chose, tant que tu produis, tant que tu proposes, tu vas te confronter à toi-même et ça va te faire avancer. Je ne serais pas là où j'en suis aujourd'hui si je n'avais pas pris mon pied à essayer plein de choses différentes. C'est ok de ne pas se trouver tout de suite. Cela vient avec le temps, si tu tiens bon. Et surtout : ose sortir de la norme ! Ose proposer un produit qui ne correspond pas à ce qu'on a l'habitude d'entendre ! Il y a un public pour tout. 

Comment pouvons-nous soutenir plus activement le projet si nous le désirons? Avez-vous prévu du merch pour accompagner cet album?

Vous pouvez dores et déjà acheter vos préventes pour la release party ainsi que précommander l'album physique via ce même lien : CHOSE Habiter l'orage .

Vous pourrez retirer l'album physique le 20 avril au Kultura si vous l'avez précommandé, et vous pourrez évidemment l'acheter directement sur place aussi. On aura également du merch en plus de l'album. Ma douce et travailleuse maman a confectionné des cahiers d'écriture artisanaux, qui seront en édition limitée. C'est important pour moi de proposer ces cahiers parce que ça a vraiment été mon point de départ artistique. Et évidemment, on aura aussi des chouettes stickerrrrs à coller partout !!

 

Ton Instagram : @cegenredechose

Ton Facebook : chose

Ton TikTok : @cegenredechose

Spotify : chose

Publié le 15 Avril 2024 par
Julie Bernardi, chroniqueuse

Tu vas kiffer aussi

Caranvansérail - © Cécile Botton

ZAÏ, ZAÏ… UNE PLONGEE AU CŒUR DE LA « LIEGITUDE » !

Crapa x Pol'R en studio

Crapa x Pol'R : "On ne peut que gagner quand on n’a rien à perdre"

jerem

INONDATIONS 2021 : QUELLE LEÇON TIRER ?

Divercity en 2023

Divercity, un festival liégeois qui se déroule dans des lieux chargés d'histoire...

Affiche pride 2024

La Pride de la TransPédéGouines, c'est ce samedi !

Cover du projet

Pour être Bonamby, il suffit d'écouter leurs morceaux

DON FUEGO

Vivre la Fast Life avec Don Fuego

De l'art sur du brut

Cogephoto, nouvelle galerie liégeoise

© Marc Bailly

SÉBASTIEN HOGGE… OVNI DE LA GUITARE

fRANCO

FRANCOFOLIES 2024 : C’EST PARTI !

© Dominique Houcmant - Collectif Mensuel - Blockbuster

CARAVANSÉRAIL… LA CULTURE OUVERTE A TOUS

Les présentateurs des Diamawards

DIAMWARDS Digitaux et Diaspora Africaine